AccueilActualitésLa recherche entre dans la vie du Village

Actualité

retour
15 décembre 2020

La recherche entre dans la vie du Village

La Recherche

Pendant cinq ans, des chercheurs vont bénéficier du Centre de Ressources intégré au Village pour mener leurs études. Le Département des Landes et l’Agence régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine (ARS), partenaires dans cette démarche, souhaitent notamment pouvoir démontrer la pertinence du modèle de prise en soins développé et de sa possible reproductibilité.

Mais que l’on ne s’y méprenne pas : on est ici loin du laboratoire médical. Dans cet établissement à l’approche thérapeutique innovante et non médicamenteuse, les études, validées par un comité scientifique et éthique, relèvent principalement de la psychologie sociale et des sciences humaines.

Menée par la Professeure Amieva, une équipe de l’Inserm évalue l’impact du Village sur tous les publics. Une étude comparée sur la perception sociale de la maladie a pour but de « chercher à savoir si un tel projet qui donne une image de l’hébergement et de la fin de vie très différente de celle d’un Ehpad traditionnel peut contribuer à faire évoluer la représentation qu’on a de la vieillesse et de la maladie », explique Hélène Amieva. Les premiers résultats montrent que si des termes négatifs tels que « dépendance » ou « isolement » reviennent régulièrement, dans les Landes ce sont des mots plus positifs comme « bienveillance » et « accompagnement » qui émergent des enquêtes.

Une évaluation scientifique du projet

Depuis l’ouverture en juin, les études sur site ont débuté. « Nous interrogeons tous les publics concernés sur la base d’entretiens préparés et structurés tous les 6 mois afin de voir l’évolution des réponses apportées sur 4 années », détaille Rachel Estrade, en charge de l’évaluation des Villageois. La qualité de vie des habitants et de leur proche, mais aussi la qualité du travail des professionnels ou la motivation des bénévoles : autant de critères qui permettront de déterminer la pertinence de cette prise en soins.

Dans cette étude multidimensionnelle financée par le Département des Landes, la viabilité du modèle socio-économique de l’établissement, et donc la possibilité de le reproduire à l’échelle nationale, voire internationale, est également étudiée.

Notre étude apportera un éclairage sur les effets de ces innovations sur les personnes accueillies et sur leur famille comme sur les pratiques professionnelles. Florence Zerillo, INNOV'PAD

Étudier la reproductibilité de l’innovation

 

Un autre projet de recherche, appelé Innov’Pad, est mené depuis 2019. Sur une durée de 4 ans, est étudiée la mise en œuvre d’initiatives innovantes pour la prise en charge de la maladie d’Alzheimer et Apparentées. Le Village Landais en est un des exemples. Florence Zerillo, enseignant-chercheur en psychologie de l’Université Bordeaux Montaigne, détaille son contenu : « Nous travaillons à comprendre et analyser l’ensemble de la genèse d’un tel projet innovant : de ses fondements philosophiques et politiques, en passant par sa phase de construction ou son fonctionnement organisationnel. » Les modèles étudiés seront ensuite comparés avec d’autres existants.

Géré par la Maison des Sciences de l'Homme d’Aquitaine, INNOV’PAD est porté financièrement par la Région Nouvelle-Aquitaine et soutenu par l’ARS. « Notre étude apportera un éclairage sur les effets de ces innovations sur les personnes accueillies et sur leur famille (vie quotidienne avec la maladie, évolution des relations sociales, rapport à l’espace et aux lieux) comme sur les pratiques professionnelles (formes de la coopération professionnelle, complémentarité et mélange des modes d’intervention) », conclut la chercheuse.

 

 

Le village ouvert aux demandes de recherches

D’autres initiatives et projets de recherche français et internationaux vont venir étoffer le Centre de Ressources, notamment en ce qui concerne les pratiques professionnelles que les pays pourraient s’échanger. « Par exemple, nous pourrions bénéficier de formations de la part de professionnels des pays scandinaves qui sont en avance sur nous sur la prise en charge à domicile. A l’inverse, des temps d’échange au sein du Village pourraient montrer à d’autres praticiens les aspects concrets de la prise en soins proposée ici », explique Vincent Galibert, directeur du GIP qui suit cet aspect de la vie de l’établissement.

Menées en partenariat avec les équipes professionnelles du Village et notamment sa médecin référente, le Dr Gaëlle Marie-Bailleul, l’ensemble de ces recherches nécessiteront plusieurs années avant que des résultats, même intermédiaires, puissent être connus.

 

 

Équipe INSERM

Pr Hélène Amieva, Professeur à l’Université de Bordeaux, spécialité psychogérontologie et épidémiologie, et directrice de l'équipe Inserm - Rachel Estrade, Psychologue spécialisée en psychogérontologie et Santé Publique - Céline Meillon, Biostatisticienne, méthodologiste - Solange Hamelin,Technicien-coordinateur de l’aide psychosociale aux aidants -

 

 

Marie Sendra, étudiante en Master Psychogérontologie et Santé Publique - Camille Ouvrard-Brouillou, Psychologue Spécialisée en Psychogérontologie et Santé Publique, Maitre de Conférences - Pr Jérôme Wittwer, Economiste de la Santé, Professeur des Universités - Damien Krier, Economiste de la Santé

 

 

Équipe INNOV'PAD

Marie-Laure Pouchadon : enseignant-chercheur en sociologie - Université Bordeaux Montaigne - Laboratoire de recherche Passages - UMR CNRS 5319 - Florence Zerillo : enseignant-chercheur en psychologie – Université Bordeaux Montaigne - Laboratoire de recherche Passages - UMR CNRS 5319 - Philippe Martin : directeur de recherche - COMPTRASEC – Université de Bordeaux - UMR CNRS 5114.

 

 

 

Pour toute proposition de projet de recherche, merci d'utiliser le formulaire de contact en sélectionnant le sujet "Recherche scientifique".

 


Actualités en lien

La Recherche
04 août 2020
La Recherche
17 septembre 2019