AccueilActualitésDes œuvres d’art éphémères pour libérer la parole

Actualité

retour
09 octobre 2020

Des œuvres d’art éphémères pour libérer la parole

Le projet

L’Agence régionale de santé (ARS) soutient depuis plus de dix années une politique culturelle active à destination des usagers du secteur médico-social et met en œuvre des projets artistiques dans les établissements. Une initiative à laquelle le Village Landais Alzheimer a adhéré avec enthousiasme en accueillant en son sein Le Bel Ensemble, une installation de l’agence « Tout le monde ».

En 2019, le service Culture et Santé de l’ARS Nouvelle-Aquitaine a mandaté l’artiste Karen Gerbier et l’architecte Philippe Jacques, pour créer un projet artistique spécifique au Village Landais Alzheimer. L’installation a été montée mercredi sous le préau de la brasserie de l’établissement. « Ce projet se veut en articulation avec les objectifs du Village  en termes d’accompagnement bienveillant et être déployé en complicité avec son équipe de professionnels et de bénévoles », explique Karine Gerbier. Pascale Lasserre-Sergent, directrice de l’établissement, confirme : « la culture est essentielle au bien-être des Villageois et doit faire partie de leur vie quotidienne».

Regarder le monde autrement

Ces présences artistiques éphémères vont s'introduire dans certains espaces du Village. Objectif ? créer des liens entre les habitants et les inciter à s’exprimer. Pour cette première étape, c’est une structure creuse d’1,50 m de hauteur composée de multiples facettes en bois qui est assemblée par Philippe Jacques.

« Nous avons choisi d’utiliser les quatre couleurs des quartiers du Village, vert pour Haute Lande, bleu pour Côte Atlantique, jaune pour Chalosse et rouge pour Bas-Armagnac et de nommer leur réunion Le Bel Ensemble », explique Karen Gerbier. En complément, plusieurs faces sont revêtues d’ardoise, et des craies sont mises à disposition. Chacun - Villageois, maîtresse de maison, bénévole, famille… -, est libre d’y laisser ou pas la trace qu’il souhaite. « On espère qu’ils y trouveront un moyen d’expression nouveau. »

Récolter de la parole

Entre la Bastide et le parc, à peine le montage fini, une maîtresse de maison dessine un soleil, une Villageoise entame un cœur qu’elle ne finira pas. Une autre interroge l’artiste : « On m’a dit que je pouvais demander, alors je le fais. » Philippe Jacques inscrit les premières expressions que les Villageois lui proposent, « Ma couleur préférée moi c’est le jaune » et « Il fera beau demain ! ». Une forme de poésie vivante qui fait désormais partie du Village.

Et L’installation n’est pas figée. Elle est un repère qui évoluera avec le temps. « Nous serons présents sur place toutes les deux semaines afin de la faire évoluer. Parfois, nous la déplacerons et cela amènera des questionnements sur sa disparition ou sa découverte à un endroit inattendu. Par moment, elle va se transformer : un trou pour observer l’intérieur, des parties en miroirs… », poursuit l’artiste. D’autres structures étonnantes ou intrigantes seront disséminées dans le Village au cours des prochains mois et offrir à ses habitants autant d’opportunités de libérer leur parole.

Actualités en lien

Le projet
10 septembre 2020
Le projet
04 août 2020
Le projet
11 juin 2020