AccueilActualitésLes bases de l’expérimentation posées

Actualité

retour
17 septembre 2019

Les bases de l’expérimentation posées

Le projet

Mardi 17 septembre, à quelques jours de la Journée Mondiale Alzheimer, l’équipe du Village s’est rendue à Paris pour rendre compte de l’avancement de ce projet unique en France à six mois de son ouverture.

En présence des partenaires de l’opération*, plusieurs des grandes composantes du village ont pu être abordées.

Concernant le chantier, Francis Lacoste, ancien directeur de la Solidarité du Département des Landes et initiateur du projet aux côtés d’Henri Emmanuelli, a pu rassurer l’auditoire : « les travaux se déroulent selon le planning prévu, il devrait être réceptionné avant la fin de l’année 2019 », a-t-il indiqué. 

Florence Laudouar, coordinatrice de l’animation et du bénévolat au sein du Village a aussi pu faire part de sa satisfaction. En effet, avec plus de 80 bénévoles ayant déjà effectué la journée de sensibilisation à leur futur rôle proposée par la psychogérontologue de France Alzheimer et la Ligue de l’Enseignement, elle peut afficher avec sourire sa confiance d’atteindre le chiffre espéré de 120 sur ce pan essentiel de la vie du Village car, comme elle le précise, « Il doit devenir un quartier à part entière de Dax. »

En parallèle de ce travail conséquent, les comités éthiques et scientifiques continuent ensemble de dessiner ensemble les contours de l’expérimentation qui sera menée pendant 5 ans. Leur objectif est en effet de « proposer un programme évaluant l’impact du Village en prenant en compte de multiples données recueillies auprès des résidents, des proches, des soignants, des bénévoles, et même de la population dacquoise », explique le Professeur de l’Université de Bordeaux Jean-François Dartigues, président du Comité scientifique. L’étude de la perception sociale du Village a d’ailleurs déjà été entamée (cf. encadré méthodologique ci-dessous). Pour ceux qui en ont déjà connaissance, l’espoir porté par le Village emporte déjà des résultats très positifs sur la perception de la maladie d’Alzheimer.

« C’est une expérience importante qu’il faut réussir.
Car si les résultats montrent que le projet est une réussite, il pourra servir d’exemple et les pratiques qui y sont développées reproduites dans les autres lieux de prise en charge de personnes souffrant de démences. »    

Docteur Bernard Bioulac, professeur émérite à l’Université de Bordeaux,
membre de l’Académie nationale de Médecine et président du Comité éthique du Village

En analysant par exemple l’évolution de la qualité de vie des résidents, la qualité du lien familial pour les proches, le sentiment de compétence pour les professionnels ou le sentiment d’utilité pour les bénévoles, il sera possible de prouver scientifiquement l’impact du Village. Et c’est bien en cela que son ouverture au printemps prochain ne sera que le début de cette grande aventure.

 

 

*Département des Landes, France Alzheimer, France Parkinson, Fondation Médéric Alzheimer, CNSA, ARS Nouvelle-Aquitaine, UNAF, Mutualité Française, MGEN, Générations Mouvement, AGIRC-ARRCO, CARSAT, MSA

 

Actualités en lien