AccueilActualitésDerrière les poutres, se cache la forêt durable

Actualité

retour
24 février 2021

Derrière les poutres, se cache la forêt durable

Chantier de construction

En octobre dernier, le Village Landais Alzheimer recevait la labellisation PEFC Construction Bois. Une reconnaissance de l’engagement du Département pour une gestion durable de la forêt.

Le Village Landais Alzheimer est seulement le troisième bâtiment en France à obtenir la certification PEFC, et le premier pour un chantier d’une telle envergure. La part bois du Village concerne 14  % de la valeur globale de la construction et aura consommé 650 m3 - exclusivement en pin maritime - provenant des scieries landaises Labadie et Lesbats. La labellisation PEFC du Village a été décernée suite à un audit effectué par QUALISUD, un organisme indépendant. « Elle certifie la traçabilité du bois, de l’arbre jusqu’à la planche », explique Thierry Cazeaux, chargé de mission forêt au Département des Landes, « c’est pour le consommateur une garantie de qualité du bois et de la chaîne de production, un peu comme le Label rouge pour les poulets ».

 

Un cahier des charges très précis

Le pin maritime utilisé pour le chantier a été prélevé dans une forêt dont le renouvellement régulier est assuré par la régénération naturelle et/ou la plantation.  La diversité des essences y est favorisée, les OGM, fertilisants et autres produis phytopharmaceutiques en sont évidemment bannis. Le propriétaire s’engage également à préserver les sols, la faune, la flore, les habitats et les zones humides.

Au moment de l’abattage, l’entreprise d’Eddy Cornaggia, fournisseur de la scierie Labadie, a dû se conformer à un cahier des charges extrêmement détaillé : « il faut respecter l’état des chemins et des terrains, utiliser des carburants non polluants, veiller à ne pas abimer les arbres avoisinants, éviter de couper à proximité des cours d’eau, etc. ». Lors de l’étape suivante, à la scierie, l’établissement de Philippe Labadie, à Roquefort, a été soumis à un audit « afin de vérifier la concordance entre le volume de bois acheté et celui qui est commercialisé sous label PEFC ».

 

Un rôle d’ambassadeur

Le chantier du Village Landais Alzheimer est exemplaire de l’engagement du Département en faveur d’une gestion durable de la chaine du bois. Le bâtiment Xylomat 2, qui devrait être construit prochainement sur le technopôle Agrolandes à Haut-Mauco, suivra les standards PEFC. Les forêts du domaine départemental d’Ognoas sont labellisées, ainsi que l’imprimerie de l’Hôtel du Département qui utilise du papier certifié en gestion durable pour ses publications.

 

 

Dominique Degos, vice-présidente du Conseil départemental en charge de l’Agriculture et de la Forêt, siège au Conseil d’administration de PEFC France en tant que représentante de l’Assemblée des Départements de France. Elle assure ainsi la connexion entre la structure nationale de PEFC et les référents de la filière bois dans chacun des Départements : « l’idée, c’est de trouver dans chaque Département l’interlocuteur idoine pour plaider la cause de la gestion durable dans les futures constructions publiques ».

 

Le fondement du label PEFC est de garantir un équilibre entre les différentes fonctionnalités, environnementale, sociale et économique, de la forêt. Il existe, notamment dans les jeunes générations, des réticences vis-à-vis de la mise en production de la ressource forestière. Thierry Cazeaux défend, lui, une exploitation raisonnée : « Une forêt qui vieillit perd son potentiel de captation de CO2. Quand on la maintient en production, on récolte du bois, on stocke poutres, mobilier, bois d’œuvre et c’est autant de carbone ainsi gardé captif pendant des décennies ».

Depuis sa scierie de Roquefort, Philippe Labadie constate une évolution des mentalités : « les collectivités publiques et les grosses usines sont très demandeuses de la certification. Cela reste moins répandu chez les artisans et les particuliers. Mais la notion de revalorisation de la ressource locale progresse, à en juger par les sollicitations croissantes des architectes ».

 

 

 

La certification PEFC en chiffres

 

En France, plus de 70 000 propriétaires forestiers et plus de 3 000 entreprises de la filière forêt-bois-papier ont fait le choix de la certification PEFC.

Avec 5,5 millions d’hectares certifiés en France métropolitaine et 2,4 millions en Guyane, le label PEFC couvre 100% de la forêt domaniale, 60% de la forêt communale et près de 20% de la forêt privée.

En Nouvelle-Aquitaine, plus de 25 000 propriétaires sont adhérents, ce qui représente environ 1,1 millions d’hectares.

Site officiel : pefc-france.org

 

Actualités en lien

Chantier de construction
06 octobre 2020
Chantier de construction
23 novembre 2019
Chantier de construction
28 septembre 2018